Coléoptères, 2007, 13(16) : 179-189  
  Descriptions de nouveaux Carabus
et Cychrus de Chine
(Coleoptera, Carabidae)
   
  THIERRY DEUVE
Muséum National d'Histoire Naturelle
Département de Systématique & Evolution
 
  Résumé
   Descriptions de huit nouveaux taxons du Sichuan et du Tibet dans les genres Carabus L., 1758, et Cychrus F., 1794 : Carabus (Archaeocarabus) andreiianus Deuve n. sp., C. (Rhigocarabus) roborowskii bangdaensis Deuve n. subsp., C. (Cupreocarabus) sinotibeticola tibetosinicus Deuve et Mourzine n. subsp., C (C.) murzinianus Deuve n. sp., C. (Pseudocoptolabrus) taliensis mianningicus Deuve et Mourzine n. subsp., Cychrus yunnanus meigouensis Deuve et Mourzine n. subsp., C. thibetanus shadeicus Deuve n. subsp., C. procerus kowloonensis Deuve et Mourzine n. subsp.
 
  Summary
Description of eight new taxa in the genera Carabus L., 1758, and Cychrus F., 1794, from Sichuan and Tibet: Carabus (Archaeocarabus) andreiianus Deuve n. sp., C. (Rhigocarabus) roborowskii bangdaensis Deuve n. subsp., C. (Cupreocarabus) sinotibeticola tibetosinicus Deuve et Mourzine n. subsp., C (C) murzinianus Deuve n. sp., C. (Pseudocoptolabrus) taliensis mianningicus Deuve et Mourzine n. subsp., Cychrus yunnanus meigouensis Deuve et Mourzine n. subsp., C. thibetanus shadeicus Deuve n. subsp., C. procerus kowloonensis Deuve et Mourzine n. subsp.
 
  Mots-clés
Coleoptera, Carabidae, Carabus, Cychrus, taxonomie, Chine, Sichuan.
Les nouveaux taxons décrits ci-dessous proviennent des hautes montagnes du Sichuan et du Tibet.
 
     
 

Carabus (Archaeocarabus) andreiianus Deuve, n. sp.(fig. 1)


HOLOTYPE : 1 mâle, Chine, Sichuan, Pingwu Xian, environs de Baima, 2000 mètres in coll. A. Gorodinski (Moscou, Russie).
  Longueur : 24 mm. Coloris dorsal entièrement noir luisant. Appendices noirs.
  Tête moyenne, les yeux saillants, le «cou» marqué, le front et le vertex convexes et lisses, les fossettes peu profondes mais distinctes, un peu curvilignes, estompées en arrière à hauteur du milieu des orbites. Bord antérieur du labre incurvé. Mandibules courtes, sans particularité, la dent térébrale plus saillante à droite, aiguë, les rétinacles assez étroits, bifides. Palpes grêles, l'avant-dernier article labial dichète. Dent médiane du mentum en triangle à pointe aiguë et vive, plus courte que les lobes latéraux. Submentum subplan et vaste, dichète. Antennes assez longues, atteignant le milieu des élytres chez le male et dépassant en arrière de cinq articles la base du pronotum; le 4e article sensiblement de même longueur que le 2e, un peu moins de deux fois plus court que le 3e, son extrémité distale à peine pubescente.
  Pronotum assez petit, peu transverse, 1,22 fois plus large que long, sa plus grande largeur avant le milieu, puis rétréci en arrière, les côtes sinués avant les angles postérieurs qui sont lobés, à pointe émoussée. Disque modérément convexe, d'apparence lisse, mais en réalité tres faiblement et assez densément ridulé et ponctué, les fossettes basales marquées mais peu profondes. Gouttières peu distinctes, les marges latérales rebordées, à peine relévees en arrière. De chaque côté, deux ou trois soies médianes, une soie basale.
  Elytres en ovale peu allongé, assez larges, davantage rétrécis en avant qu'en arrière, les épaules peu marquées, arrondies. Disque peu convexe, un peu aplani, la sculpture triploïde homodyname, les stries peu profondes, non ou à peine ponctuées. Interval les primaires interrompus en chaînons longs, moyens ou courts par des fossettes mal délimitées mais qui entament un peu les tertiaires adjacents; les intervalles secondaires et tertiaires semblables, ininterrompus, réguliers et lisses, peu saillants.
  Partes moyennes, plutôt fines, les protarses du mâle avec les quatre premiers articles dilatés et pourvus de phanères adhésifs. Métépisternes ponctués. Ventrites abdominaux sillonnés. Edéage (fig. 5) a lame apicale fortement incurvée.
  Caractères diagnostiques. - Proche de C. (A.) vigil Séménow (1898), mais le pronotum plus étroit, lisse, les élytres deprimés, les stries moins profondes, l'édéage plus petit, moins «ventru» avant la forte incurvation préapicale.
Derivatio nominis. - Ce taxon est cordialement dédié à M. Andrei Gorodinski, de Moscou.
 
   
  Fig. 1 habitus des holotypes. - 1, Carabus (Archaeocarabus) andreiianus Deuve, n. sp.  
       
 

Carabus (Rhigocarabus) roborowskii bangdaensis Deuve, n. subsp.


HOLOTYPE : 1 mâle, Chine, Tibet, District de Qamdo, environs de Bangda, col de Bangda, 4600 mètres, in coll. A. Gorodinski (Moscou, Russie).
Longueur : 18,5 mm. Brun cuivré, un peu rougeâtre, les appendices noirs. Pronotum transverse (lp/Lp = 1,30), les lobes basaux longs et pointus, le disquemodérément chagriné. Elytres a sculpture rugueuse, âpre : les intervalles primaires prédominants, interrompus en segments courts ou très courts ; les intervalles secondaires très reduits, en lignes de grains ; les intervalles tertiaires curieusement un peu plus forts que les secondaires, en lignes granuleuses plus ou moins continues ; des éléments quaternaires perceptibles par endroits sous la forme de lignes de petits granules tres faibles et très tenues.
Proche d'evgeniae Zamotaïlov et Gorbatchev (1997), mais l'édéage bien different, l'apex beaucoup plus long et étroit en vue frontale, fortement incurvé latéralement (fig. 6).
 
   
       
The number of review: 2008