Coléoptères, 2009, 15(17) : 135-145
 

Nouveaux Carabus et Cychrus
de Chine et de Birmanie
(Coleoptera, Carabidae)

par
THIERRY DEUVE
Muséum National d’Histoire Naturelle
Département de Systématique & Evolution
USM 601, Entomologie
Case Postale 50
57, rue Cuvier
F-75231 Paris cedex 05
France

 

Résumé
        Descriptions de trois nouvelles espèces et d´une nouvelle sous-espèce dans les genres Carabus L., 1758, et Cychrus F., 1794 : Carabus (Apotomopterus) vogtae roxinae n. subsp. de Birmanie, Etats Chan, C. (Apotomopterus) caoyutangicus n. sp. de Chine, Zhejiang, C. (Pagocarabus) sichuanicola kashirskii n. subsp., Cychrus minjiangicus n. sp., et Cychrus baimaicus n. sp. de Chine, Sichuan.

Summary
        Description of three new species and one new subspecies in the genera Carabus L., 1758, and Cychrus F. , 1794: Carabus (Apotomopterus) vogtae roxinae n. subsp. from Burma, Shan States, C. (Apotomopterus) caoyutangicus n. sp. from China, Zhejiang, C. (Pagocarabus) sichuanicola kashirskii n. subsp., Cychrus minjiangicus n. sp., and Cychrus baimaicus n. sp. from China, Sichuan.

Mots-cles
        Coleoptera, Carabidae, Carabus, Cychrus, taxonomie, Birmanie, Chine, Sichuan, Zhejiang.

Carabus (Pagocarabus) sichuanicola kashirskii n. subsp. (fig. 4)

      HOLOTYPE : 1 mâle, Chine, Sichuan, environs de Dayi, monts Xiling Shan, 3100 mètres, in coll. A. Gorodinski, à Moscou (Russie). ALLOTYPE : 1 femelle, même provenance. PARATYPES : 18 mâles, 19 femelles, même provenance

        Longueur : 22-25 mm. Colons dorsal noir luisant, les appendices noirs.
        Tête assez épaisse quoique le « cou » distinct, avec les yeux convexes et bien saillants. Front et vertex grossièrement ridés-plissés, les fossettes cependant peu marquées, en revanche un renfoncement longiligne étroit bien distinct le long du rebord supra-oculaire. Clypéus lisse. Mandibules moyennes, sans particularités, bien arquées, acérées ; la dent térébrale saillante à pointe émoussée à droite, l'angle térébral seulement obtus à gauche ; les rétinacles bifides, les dents pointues, le gauche un peu plus large que le droit. Palpes grêles, le dernier article peu dilaté chez les deux sexes, l'avant-dernier article labial dichète. Dent médiane du mentum aiguë et vive, deux fois plus courte que les lobes latéraux. Submentum achète, assez convexe. Antennes longues, atteignant juste (femelles) ou franchement (mâles) le milieu des élytres et dépassant en arrière de six articles la base du pronotum ; le 2e article élargi en massue à son extrémité distale, sensiblement de même longueur que le 4e, celui-ci faiblement pubescent à l’apex.
        Pronotum petit et étroit, seulement 1,12 fois plus large que long, sa plus grande largeur avant le milieu, puis rétréci en arrière, les côtés nettement sinués en arrière avant les angles postérieurs qui sont prolongés en lobes petits et étroits, à extrémité aiguë mais émoussée. Disque modérément convexe, fortement ridé-fripé, le sillon médian fin et peu profond, les fossettes basales petites, punctiformes et peu marquées. Gouttières latérales non marquées, les marges non relevées mais étroitement rebordées sur toute leur longueur. La marge antérieure avec un ourlet de rebordement épaissi. De chaque côté, une soie médiane, pas de soie basale.
        Elytres étroits, en ovale assez long, davantage rétrécis en avant qu’en arrière, les épaules étroites mais marquées, arrondies. Disque convexe, la scupture triploïde presque homodyname : les intervalles primaires faiblement prédominants, interrompus en segments moyens ou courts par des fossettes punctiformes peu distinctes ; les intervalles secondaires et tertiaires égaux entre eux, en lignes continues mais tégulées, voire un peu granuleuses surtout en arrière ; les stries assez bien linéaires.
        Pattes longues et fines, les protarses du mâle avec les quatre premiers articles dilates (le 4e plus faiblement) et pourvus de phaneres adhésifs. Métépisternes lisses. Ventrites abdominaux non sillonnés. Edéage : fig. 7.

        Caractéres diagnostiques. - Comme sichuanicola Deuve (1989), mais le front et le vertex plus grossièrement fripés, le pronotum beaucoup plus étroit, la sculpture élytrale un peu plus saillante, les intervalles secondaires et tertiaires semblables.

        Derivatio nominis. - Cette sous-espèce est cordialement dédiée à M. Dmitri Kashirski.

 
Fig.3-4 : habitus des holotypes. - C. (Pagocarabus) sichuanicola kashirskii n. subsp. Fig.5-8: édéages des holotypes -7, C. (Pagocarabus) sichuanicola kashirskii n. subsp.
Neoplesius sichuanicola kashirskii
The number of review: 2062